Chercher

Le kendo est une forme d'escrime au sabre à deux mains où grâce à l'emploi de matériel adapté (arme en bambou, armure de protection). Les assauts sont menés de façon réelle. Il existe également une pratique à 2 shinai appelée Nito héritière de l'école à deux sabres attribuée à Miyamoto Musashi. Les pratiquants sont appelés kendoka (peu usité au Japon) ou kenshi.

Le kendo se pratique dans un dōjō : une salle équipée d'un plancher ou dans des gymnases lorsque des planchers ne sont pas disponibles.


1

Sakakibara Kenkichi: Inventeur du kendo pratiqué à ce jour .

 

Equipement

Le shinai est un sabre composé de quatre lattes de bambous attachées entre elles. Le shinai représente le katana et à ce titre est sensé posséder un tranchant, la partie opposée au fil ( tsuru ) qui maintient l'assemblage du shinai. Pour cela il doit être inspecté avant chaque utilisation et si besoin est, démonté afin de poncer ou de changer une lame abimée.

 

 

Les coups valables doivent être portés avec ce tranchant correctement orienté.

 

2

Le Men: masque pourvu d'une grille métallique couvrant le visage et la tête, les épaules et la gorge.

Les Kote(s): gants protégeant les poignets et une partie des avant-bras.

Le Do: plastron protégeant le ventre au niveau des côtes jusqu'à la poitrine

Le Tare: protection couvrant le bas-ventre et le haut des cuisses.

3



Les attaques

L'attaque, au kendo, est jugée efficace (et vaut un ippon, un point en combat) lorsque la coupe pratiquée réunit trois notions fondamentales : la détermination de l'attaque (matérialisée par le kiai, cri caractéristique), la coupe (le sabre doit frapper d'une manière précise, la force n'a rien à voir ici) et le déplacement du coprs (engagement matérialisé par une frappe du pied au sol). La réunion simultanée de ces points (ki / l'esprit, ken / le sabre et tai / le corps) en un (ichi) au même moment garantit la validité du coup.

 

4
Attaque aux Men, certainement l'attaque la plus souvent réalisé par les débutants.
 

5 6

 

Ci-dessus, l'attaque au Do (première image), l'attaque au kote (deuxième image).


 

7

Et pour finir, le Tsuki : avancée brusque de la pointe du shinai vers la gorge de l'adversaire.

 

Merci de m'avoir suivi dans ce dossier et à bientôt !